Vous êtes ici : Accueil > OUI Consult'IN> Expliquer ISO 45001

Expliquer ISO 45001

ISO 45001 maintenant

Ceci est un extrait d’une conservation presque fictive entre OUI consultants.

Mais qu’est-ce que c’est que cette norme ISO 45001 dont tu n’arrêtes pas de parler ?

Déjà, il faut comprendre que si c’est une norme « ISO », cela signifie que c’est un texte court (une vingtaine de page) qui est le même pour l’ensemble des organismes (entreprises, associations, quelle que soit leur taille) dans le monde.

La 45001 présente les principes pour mettre en place ce qu’on nomme pompeusement un « système de management de la santé et de la sécurité au travail (SST) ». Si je décompose :

-          Système de management, on parle de modes d’organisation (je vais poser des objectifs, définir des responsabilités, mener des analyses, organiser mes modes de communication, planifier des actions…)

-          Santé et Sécurité au travail (SST), on se focalise sur les travailleurs, la prévention de tous les risques pouvant entraîner des décès, des traumatismes et des pathologies, ce qui donne un champ d’action assez large.

Comment ça marche ?

Comme toutes les normes internationales, l’ISO 45001 est un document qui formule des « exigences ». Ce mot est important et il faut bien le comprendre :

La norme n’est pas un manuel de management, elle ne vous dit pas explicitement quel outil mettre en œuvre, mais dans quelle direction il faut travailler. Pour illustrer la chose, je ne vais pas vous donner les plans d’une maison à construire. Je vais simplement spécifier des exigences quant à ma maison : elle doit avoir une porte qui ferme à clé, un toit et des murs qui protègent l’occupant, des fenêtres qui laissent passer la lumière, etc.

Ceci permet d’assurer le respect de « bonnes pratiques internationales » (éviter d’oublier le toit par exemple), tout en laissant à chacun la possibilité de traiter le sujet comme il le souhaite (une maison en paille, en bois, en briques) ou d’innover (un immeuble, une maison sous-marine, etc.)

Mais quel est l’intérêt de se conformer à ces exigences ?

Il est double.

D’abord, la norme fournit un cadre à l’action. Si je veux travailler sur le sujet de la SST aujourd’hui, par où vais-je commencer ? Comment suis-je certain que je vais traiter l’ensemble des problématiques qui se posent ?

La norme vous donne la trame des « questions à se poser » issue des pratiques internationales répandues et acceptées comment étant le reflet de l’état de l’art à un instant T. C’est d’ailleurs pour cela que les normes évoluent. La norme ISO 45001 est datée de 2018 et on sait déjà qu’elle sera révisée (mise à jour) autour de 2025.

Premier intérêt donc : en suivant la norme, j’applique un référentiel qui va forcément m’amener à des pratiques excellentes si je m’en donne les moyens évidement.

Second intérêt : dès lors qu’on parle d’exigences, il est possible d’évaluer si on y répond correctement. En langage ISO, cette évaluation s’appelle un « audit ».

L’audit va permettre de vous aider en interne, pour voir où vous vous situez. Quand on lance un projet 45001, on ne part jamais de rien. L’audit interne permet alors d’identifier sous quelle thématique on est déjà conforme à la norme (par exemple je traite bien mes analyses de risque) et dans quel domaine mes pratiques doivent s’améliorer (par exemple communication interne et avec les sous-traitants). Ceci fournit une feuille de route pour l’amélioration rapide et pertinent de vos pratiques.

Et quand on parle de « certification alors » ?

C’est l’autre niveau d’audit. Réalisé par des organismes accrédités, celui-ci est une sorte de « grand examen » pour votre système de management. Il vient généralement conclure la mise en place d’une démarche 45001, et si vous avez bien travaillé, vous obtenez un certificat (diplôme) qui vous permet d’affirmer à l’ensemble de vos partenaires internes et externes que votre système de management de la santé et sécurité au travail (SST) est conforme aux exigences de la norme internationale… rien que ça !

Le certificat est ensuite maintenu par des audits réguliers, en général tous les ans, qui viennent valider que votre système reste conforme aux exigences. Parce qu’évidement, le plus difficile n’est pas de mettre en place un système, mais de le maintenir en le faisant vivre et en l’améliorant.

Au fond, ça sert à quoi d’être certifié ISO 45001 ?

C’est d’abord un bénéfice interne. Dans le domaine de la santé et de la sécurité, on touche à un sujet majeur de l’entreprise face auquel un dirigeant est souvent démuni. Un système de management, fournit un cadre d’action et des résultats tangibles !

D’un point de vue externe, de plus en plus d’entreprises exigent que leurs sous-traitants soient certifiés. On retrouve également des points attribués à la présence de certification dans des appels d’offre. Cette tendance est clairement à la hausse, et on anticipe qu’elle soit renforcée par la sortie de l’ISO 45001 justement.

Parce que c’est nouveau la 45001 ?

Oui et non !

La norme en tant que telle, et en tant que norme ISO, donc internationale, est une nouveauté, et même pour certains une révolution depuis longtemps attendue. C’est pourquoi on anticipe qu’elle va très vite concerner beaucoup d’organismes (à titre de comparaison, on a plus d’un million de certification ISO 9001 dans le monde, et trois cent mille en ISO 14001 ; l’ISO 45001 se trouvera sans doute entre les deux à l’horizon 2020).

On est d’autant plus confiants que d’autres certifications existent actuellement pour le management de la SST, dont les plus connus en France sont l’OHSAS 18001 et le MASE. Ces référentiels ne sont pas internationaux et vont logiquement disparaître au profit de l’ISO 45001 (c’est certain pour OHSAS 18001).

Tous ces langages c’est pas un peu confus ?

Les normes ISO restent des outils techniques qui gèrent des concepts parfois compliqués. Les mots qui sont utilisés doivent permettre d’uniformiser la manière dont on nomme les outils et les pratiques, afin de permettre des échanges et de la compréhension entre les personnes et les organisations.

C’est pourquoi il est important de se former avant d’entreprendre ce type de démarche, pour savoir de quoi on parle, de la même façon qu’avant de poser des tuyaux, il faut des bases en plomberie, sans quoi on ne comprendra ni les notices techniques, ni les conseils qu’on voudra nous donner.

Et OUI Consult alors, on apporte quoi ?

Nous allons justement apporter ce qui va être nécessaire.

En premier lieu, de la formation, pour que vous compreniez de quoi on parle et vous permettre de démystifier la norme ISO 45001 et ses langages. Une formation de base vous permettra de naviguer rapidement et de manière autonome parmi les principaux concepts et d’aborder la complexité d’un « système de management ».

Ensuite, l’audit est un outil que nous préconisons pour vous permettre de savoir où vous vous situez. OUI Consult compte dans ses équipes plusieurs consultants qui sont accrédités depuis plus de 10 ans sur les systèmes de management de la SST.

Enfin, notre démarche de conseil vient vous appuyer dans la mise en œuvre concrète de certains outils et leur intégration dans l’ensemble de votre organisation. Le rôle premier du consultant, comme un coach sportif est de vous aider à garder le rythme, et comme un médecin, de s’assurer que « la greffe prenne ».

Ca démarre quand ?

La publication de l’ISO 45001 est prévue le 12 Mars, mais on sait déjà ce qu’elle contient et la plupart des entreprises certifiées ont commencé à préparer la migration de leur système.

Nous travaillons depuis plus d’un an sur les avants projets, et dès à présent avec la 45001, c’est le moment d’en parler ensemble !

Amaury

Laisser un commentaire