Vous êtes ici : Accueil > Lectures> Slow management

Slow management

Slow_management

Loick ROCHE, docteur en psychologie et en philosophie, co-auteur de « Le slow management. Eloge du bien être au travail » met en avant les vertus d’un management au service d’un développement durable des entreprises. Je recommande la lecture de ce livre décapant à tous les patrons ou dirigeants d’entreprises qui souhaitent revisiter leur mode de management.

Plutôt qu’une vision révolutionnaire, j’accueille cette initiative comme la mise en œuvre d’une vision systémique de l’individu au service de l’entreprise bien moins qu’au service d’un engagement politique total dans lequel il explore et développe toute ses facettes.

 Le mythe du chef charismatique est passé. La politique de développement durable de l’entreprise passe par un leadership « raisonné ».

Cela signifie que l’entreprise doit prendre en compte l’individu comme un être complet, travailleur le jour, électeur le lendemain, père de famille le soir, maman passionnée de danse le samedi… Un individu capable d’expressions multiples et de synthèse en perpétuel mouvement y compris dans l’entreprise.

Cet individu est en recherche de sens et l’entreprise, comme une activité de loisirs, doit nourrir ce besoin.

 Du point de vue de l’entreprise, et plus spécialement du dirigeant, cela consiste en un changement de posture radical.

 A travers les séances de coaching de dirigeants mais aussi de collaborateurs, je mesure combien la posture d’ « écoutant » peut être d’une performance bien supérieure et celle de « disant ».

Prendre le temps d’écouter un salarié qui exprime une détresse, un ras le bol économise souvent un arrêt  maladie si ce n’est une démotivation progressive puis radicale au poste de travail.

 Bien entendu ! Il ne s’agit pas de demander aux dirigeants d’être les « psys de service » : à chacun son métier…

 Cependant, de plus en plus de chefs d’entreprise me sollicitent pour répondre à leur curiosité dans un premier temps puis à la mise en œuvre d’un management durable. En effet, ce changement de posture passe tout d’abord par une vision revisitée de l’entreprise, du dirigeant ( !) et des différentes parties prenantes de l’entreprise.

Ce changement passe ensuite par l’acquisition de techniques et d’apprentissages sur les questions du sens, de la reconnaissance, des talents au service de l’estime de soi et de la confiance en soi, de la qualité de la relation à l’autre, de l’accueil inconditionnel (malgré les soucis, les colères et les humeurs du moment !), de la qualité de la relation, de la mise en place d’un projet collectif impliquant…

Si les livres donnent envie, la pratique accompagnée reste un levier de progression privilégié…

Si cet article vous a intéressé, réagissez ou contacter Nicolas IORDANOFF

Laisser un commentaire